top of page
Rechercher

Quelle est l’action européenne pour l’emploi de longuedurée dans les Pays Membres?

L'Union Européenne a mis en place plusieurs mesures pour lutter contre le

chômage de longue durée, notamment:


1. Le Fonds Social Européen (FSE) qui vise à améliorer l'employabilité des

chômeurs de longue durée en finançant des programmes de formation et d'insertion

professionnelle.


2. La Stratégie Européenne pour l'Emploi qui vise à promouvoir la création

d'emplois et à soutenir les chômeurs de longue durée grâce à des politiques actives

du marché du travail.


3. Les initiatives de soutien aux jeunes chômeurs, telles que le programme

Garantie pour la Jeunesse, qui vise à offrir une offre d'emploi, de formation

continue, d'apprentissage ou de stage de qualité aux jeunes confrontés au chômage

de longue durée.


4. La promotion de l'entrepreneuriat grâce à des programmes de soutien à la

création d'entreprises et à l'auto-emploi pour les chômeurs de longue durée.


5. La coordination des politiques économiques et sociales au niveau européen afin

de favoriser la croissance économique et la création d'emplois durables.


Ces mesures visent à réduire le chômage de longue durée parmi les pays membres

et à favoriser l'inclusion sociale des personnes concernées.


Par ailleurs, le 18 avril 2024, la Commission Européenne a lancé un appel à

propositions doté d'un budget de 23 millions d'euros pour aider les États membres

à mettre au point de nouveaux moyens de lutter contre le chômage de longue durée

et aider les sans-emploi à retrouver leur place sur le marché du travail.


Cet appel à propositions est financé dans le cadre de l'initiative «Innovation

sociale+» du Fonds Social Européen Plus (FSE+). Elle a recours à de nouvelles

approches pour aider les sans-emploi à trouver du travail


Alors que les chiffres de l'emploi dans l'Union Européenne sont à un niveau record

(75,5 % au quatrième trimestre 2023), la lutte contre le chômage de longue durée

— à savoir le fait d'être sans emploi depuis plus d'un an — reste un problème dans

de nombreux États Membres. En 2022, dans l'Union Européenne comptait 4,5

millions de personnes âgées de plus de 25 ans enregistrées en tant que chômeurs de

longue durée.


Plus la durée de chômage est longue, plus il est difficile de trouver du travail, et

plus le risque de pauvreté et d'exclusion sociale est élevé. Les mesures

conventionnelles, telles que la formation sans soutien individualisé, ne suffisent le

plus souvent pas pour remédier au problème de manière efficace.


À la recherche de solutions, un récent rapport financé par l'Union Européenne a

montré que les approches innovantes telles que les «garanties d'embauche»

peuvent aider les chômeurs de longue durée à revenir sur le marché du travail. Ces

mesures contribuent à trouver ou à créer des emplois correspondant bien à leurs

profils et à répondre aux besoins des communautés locales dont ils font partie. De

tels programmes présentent de nombreux avantages: la communauté locale

bénéficie de services utiles à un coût abordable, c'est un tremplin pour l'emploi

pour les personnes au chômage depuis longtemps et ils peuvent contribuer à

combler les déficits de qualifications sur le marché du travail.


Ces initiatives donnent aux chômeurs de longue durée les moyens de renforcer leur

indépendance financière, leur évolution professionnelle et leur confiance en soi, ce

qui améliore plus largement leurs perspectives d'emploi sur le marché du travail et

favorise de la sorte leur inclusion sociale et économique.


Les exemples d'approches innovantes sont nombreux.


Le rapport sur les garanties d'embauche et autres approches innovantes a mis en

évidence des exemples d'initiatives existant parmi divers Pays Membres qui ont

permis d'aider avec succès des chômeurs de longue durée.


Par exemple:


Le projet pilote de garantie d'embauche Marienthal en Autriche offre un emploi

assorti d'une rémunération équitable à tous les chômeurs de longue durée.

En France, l'initiative «Territoires zéro chômeur de longue durée» permet le

recrutement des personnes sans emploi depuis au moins un an. Elle part de leurs

compétences et aspirations, pour les mettre en correspondance avec les besoins de

la communauté et créer des emplois répondant à ces besoins. Le projet réoriente les

montants épargnés sur les indemnités qui auraient été versées aux chômeurs vers la

création de ces emplois.


Une approche similaire a également été introduite en Belgique, avec le lancement

prévu de 17 territoires zéro chômeur de longue durée en Wallonie, avec le soutien

du Fonds Social Européen Plus.


L'initiative Revenu Universel de Solidarité lancée à Berlin vise à lutter contre le

chômage de longue durée en proposant 1 000 offres d'emploi à des personnes au

chômage depuis maximum cinq ans.


Les Pays Membres peuvent donc, en la matière, être des laboratoires dont les

autres pays peuvent s’inspirer.


Dans le cadre de l’appel lancé par la Commission le 18 avril 2024, les

organisations ont jusqu'au 30 septembre 2024 pour transmettre leurs propositions,

conformément aux instructions figurant sur le site web de l'appel. Les projets

doivent associer des organisations d'au moins deux pays différents: Pays Membres

de l'Union Européenne, Islande, Monténégro, Norvège et Serbie. La durée des

projets peut aller jusqu'à 36 mois et les subventions dont ils peuvent bénéficier

peuvent aller de 1 à 3 millions d'euros par projet.


Une séance d'information en ligne, le 28 mai 2024, permettra de poser toutes les

questions relatives à l'appel et une session de mise en relation sera également

organisée afin de faciliter la création de nouveaux partenariats pour élaborer des

projets. Les informations relatives à ces deux sessions seront communiquées sur la

page web de l'appel.


Dominique Lemoine

Conseiller des Français de l’Etranger



28 vues0 commentaire

Comments


bottom of page